Si les questions d’accessibilité sont mieux prises en compte depuis la loi de 2005, il reste encore beaucoup à faire !

À l’hôpital, les ascenceurs sont souvent bondés. Quel aidant ne s’est jamais retrouvé à attendre deux ou trois passages avant de pouvoir y accéder avec Lulu en fauteuil roulant ? Où changer Lulu adulte dans une salle d’attente ? Comment faire avec elle, face à une interminable file d’attente au bureau des entrées ?

Bien conscients que les hôpitaux font de leur mieux avec les contraintes qui sont les leurs, nous évoquons ici des idées parfois utopistes pour qu’elles soient réfléchies pour l’avenir. Certaines pourront cependant faire l’objet d’adaptations très simples et immédiates.

Il existe de nombreux guides à destination des professionnels pour faciliter l’accessibilité de l’hôpital. S’il est impossible de changer l’architecture du bâtiment, il est utile d’avoir ces quelques détails à l’esprit pour anticiper la venue de Lulu en attendant l’hôpital idéal !

Témoignages

Témoigner

Paroles de soignants

Les associations de patients devraient systématiquement être représentées dans les conseils d’administration des hôpitaux et devraient être plus proactives pour faire remonter les besoins de leur public.

Un médecin MPR

Paroles d'aidants

Après l’opération, nous avons été dirigés dans un autre service. Le matériel de nuit, comme les autres affaires (fauteuil, VNI) n’ont jamais suivi. Nous passions de service en service (avant l’opération, après opération) : les affaires personnelles ne suivaient pas. Personne ne s’en est aperçu… Le parent déménage seul les affaires, d’un bout à l’autre de l’hôpital.

Une mère, pour une gastrostomie

Toutes les places handicapées sont occupées. Je me gare à 500 mètres… Il me faut 3 allers-retours les bras chargés pour amener mon fils en chambre puis transporter le matériel (très lourd!) dont il a besoin : oxygène, relaxateur de pression, aspirateur à mucosités, valise, dossiers… Plus d’une heure pour l’installer et pendant ce temps il est seul dans sa chambre…

Une mère, pour une extraction dentaire)

L’infirmière nous a conduits dans une cabine avec juste une chaise pour changer mon fils… J’ai dû expliquer que je n’y parviendrais pas aisément dans ces conditions (puisque mon fils ne tient pas assis). Elle n’était pas au courant. Je suis finalement allée le changer directement dans la chambre, sur le brancard. Ce qui allait très bien !

Une mère, pour un abaissement testiculaire

J’allaitais mon bébé polyhandicapé lors de son opération. Il n’y avait qu’un tire-lait par étage à se partager, et l’appareil n’était équipé que d’une seule téterelle… Je passais des heures à attendre que l’appareil soit disponible puis à exprimer mon lait.

Une mère, pour une gastrostomie et une biopsie

Il n’y avait pas réellement de prise en compte du handicap. Le personnel soignant se reposait sur nous, parents, pour les repas, les changes, la mise aux toilettes, la surveillance etc. Il n’y avait aucun dispositif particulier hormis l’autorisation de dormir dans la chambre avec ma fille…

Un père, pour une opération gynécologique

Après l’opération, j’ai dû rester à l’hôpital plusieurs semaines auprès de mon fils nouveau-né handicapé… J’ai fini par amener mon propre matelas pour pouvoir me reposer dans la chambre en restant à ses côtés !

Une mère, pour un nissen et une endoscopie

Pour aller plus loin…

Enrichir cette rubrique

Des outils pour les professionnels

Un guide d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap mental

Guide pratique de l’accessibilité, 2010.
Un guide édité par l’Unapei. Sur Unapei.org, rechercher « guide accessibilité ». Lire les pages 36 à 39 concernant les lieux de soins. consulter le site

Un guide sur l’accessibilité aux bâtiments hospitaliers

Accessibilité aux bâtiments hospitaliers : l’essentiel.
Un guide édité par l’AP-HP, réalisé en 2016. télécharger le document

Sur les salles de change

Handiroom, une association qui milite pour qu’il y ait des salles de change adaptées partout (y compris à l’hôpital !). consulter le site

Les ergothérapeutes, spécialistes de l’accessibilité

Le site de l’Association nationale française des ergothérapeutes. consulter le site

Des recommandations sur l’accessibilité au sens large pour le maintien de l’autonomie

HAS, Guide d’amélioration des pratiques professionnelles, Accueil, accompagnement et organisation des soins en établissement de santé pour les personnes en situation de handicap, 2017, pp.17 à 26. consulter le guide